La différence entre stress et anxiété

Stress (définition Larousse): État réactionnel de l’organisme soumis à une agression brusque.

8208633_orig

Le stress est un inconfort physique lié à la production d’hormones de stress (adrénaline et cortisol) produites en réaction à une situation qui est détectée comme étant menaçante pour notre cerveau. ( Le mammouth )

À la base, le stress est sain et tout à fait nécessaire. Lorsqu’un danger est perçu, le cerveau envoie un message au système nerveux. Le système nerveux sympathique libère immédiatement l’énergie nécessaire pour mettre le corps en condition de réagir. Sécrétées, ces deux hormones de stress n’ont que 2 fonctions: envoyer le message devant la menace… (fuir ou combattre le mammouth)
À se mettre en constante situation jugée comme menaçante, le stress devient chronique, le cerveau croit que vous êtes toujours en état de danger.

L’anxiété (définition Larousse): Trouble émotionnel se traduisant par un sentiment indéfinissable d’insécurité

La plupart du temps, l’anxiété elle, est reliée à l’anticipation d’un évènement négatif qui risque d’arriver dans le futur. Elle comporte des inquiétudes reliées généralement à un monologue intérieur. Excessives, ces inquiétudes impliquent une surestimation des risques possibles, une exagération des conséquences dramatiques qui pourraient survenir. Par exemple:  » Je ne performerai pas bien à mon entrevue »  « Je n’obtiendrai pas un meilleur poste »    » On va douter de mes compétences »   » Je n’aurai jamais les conditions de salaire ou de travail que je désire »   » Et si je deviens malade » etc. etc.

En général, les symptômes du stress et de l’anxiété sont sensiblement identiques, mais ils sont plus présents dans l’anxiété au point que, l’anxiété peut devenir un réel handicap tant au niveau fonctionnel que social et les sensations physiologiques sont vraiment réelles .

Au plan physique: Tensions musculaires, problèmes de sommeil, agitation, fébrilité, sensation d’être survolté, complètement à bout. Ne pas sentir son corps.
Au plan psychologique:  irritabilité, tristesse, colère, agressivité, peur de la critique et du rejet des autres, sentiment de culpabilité, difficulté à être attentif et à se concentrer, inquiétudes constantes, se sentir déconnecté de son corps, tourbillon de pensées  perturbantes et généralement incontrôlables. (le hamster qui tourne sans cesse).

Faire de l’activité physique permet de libérer l’anxiété et de ralentir la rumination des pensées. Pour ceux qui n’aiment pas l’activité physique, prendre une marche de 20 minutes par jour est vraiment très efficace.

Recevoir un soin massage permet une réelle diminution du taux d’adrénaline et de cortisol, ces hormones de stress qui restent en vous car l’organisme ne décode plus le message qu’il n’y a pas de mammouth…
Un massage vous permet aussi d’apprivoiser votre corps et  prendre conscience votre douleur physique et émotionnelle. De nombreuses études prouvent que des endorphines sont libérées lors d’un massage. L’endorphine est réputée pour ses vertus analgésiques. Du fait de cette qualité, elle est nommée: hormone du bonheur et agit comme un baume émotionnel

FB_IMG_1449713525996

Namaste
Claude