Un hommage à la puissance des mains

 

– « Dit grand-mère, comment soulager une douleur ? »

– « Avec nos mains, chérie. »

– « Avec les mains mamie ? »

– « Oui. Nos mains sont les antennes de notre âme. Lorsque tu les mets en mouvement en tressant, en cuisinant, en peignant, en jouant ou en les enfonçant dans la terre, tu envoies de l’énergie de soin à la partie la plus profonde de toi.

Ton âme s’illumine parce que tu prends alors conscience de son importance. Ainsi, les signes de douleur n’ont plus de raison d’être. »

– « Les mains sont-elles vraiment si importantes ? »

– « Oui, ma fille. Observe les bébés : ils explorent le monde grâce au toucher au travers de leurs petites mains.

Vois les mains des anciens, ils te raconteront plus sur leur vie que n’importe quelle autre partie de leur corps.

Il est dit que : « Tout ce qui est fait avec la main, est fait avec cœur. »

Les mains et le cœur sont connectés. Les massothérapeutes le savent bien : quand ils touchent le corps de quelqu’un d’autre avec leurs mains, ils créent une connexion profonde.

C’est précisément à partir de cette connexion que la guérison arrive. »

– « Mes mains mamie… combien de temps ne les ai-je pas utilisées comme ça ! »

– « Mets-les en mouvement, mon amour, commence à créer avec elles et tout en toi se mettra en mouvement. Prends conscience de ce que tu souhaites produire avec cette douleur, qu’elle révélera ta capacité à en faire ton plus beau chef-d’œuvre.

La douleur disparaîtra, parce que tu auras su transformer son essence. »

De Elena Bernabé (auteur).

Mon ode au toucher en temps de Covid-19

Ceux qui me connaissent bien savent à quel point je fais la promotion du toucher et des câlins. Vous pouvez donc imaginer combien ces temps de distanciation sociale est difficile pour moi, mais je respecte le 2 mètres de distance. (Voyez la belle vidéo touchante à la fin de mon article)

La peau est le plus grand organe du corps et sa nourriture essentielle est le TOUCHER. Quand on ne reçois pas la nourriture essentielle, des carences de toutes sorte s’installent.

Comment vivre sans contact physique? Le toucher n’est pas un luxe mais un besoin essentiel pour l’humanité. Songez aux bébés prématurés et le « peau a peau » Peut être avez vous eu connaissance de l’étude sur les primates privés de toucher…

Je crois au pouvoir du toucher…

J’ai expérimenté le pouvoir du toucher pour calmer un enfant, pour réconforter des personnes âgées, pour améliorer une relation… Je crois au pouvoir de tendre une main, de donner un câlin…

Je crois au pouvoir de mettre un bras autour du cou d’un ami pendant qu’on discute bien emmitouflé sur un canapé.

Je crois que le toucher rend entier…

Je crois que de toucher une autre personne me connecte à mon histoire personnelle, à leur histoire personnelle, et pourquoi pas à l’histoire de toute l’humanité… J’ai vu le toucher venir en aide en temps de crise, venir en aide aux travailleurs en situation d’urgence: aux policiers, pompiers, après des catastrophes naturelles, j’ai aussi vu que le toucher peut guérir des soldats et des civils en temps de guerre. J’ai vu qu’une simple poignée de main entre adversaires politiques peut susciter de l’espoir aux communautés qui sont en état de guerre et parfois même arrêter des années de conflits…

Je crois que le toucher peut reconnecter la sagesse innée de nos corps…

Je suis consciente que le toucher guérit, il guérit aussi des relations, guérit au travail… Je crois qu’en fin de compte il aide à guérir le monde…

Je crois que si tout le monde pouvait recevoir un toucher sain, nourrissant et positif autant qu’ils le voudraient, la nécessité pour les guerres, le racisme, l’abus de drogue, la maltraitance aux enfants, la violence conjugale, les antidépresseurs et la nécessité de blâmer les autres pour nos conditions de vie disparaîtraient…

Je crois que le toucher me rappelle que les êtres humains sont censés se sentir bien…

Je crois que le toucher est un sens orphelin dans notre monde à cause de notre peur de l’intimité . Je crois que le toucher a le pouvoir de transformer le « vous » et le « moi » en « NOUS »…
Je crois que si nous n’apprenons pas comment toucher et être touchés , nous n’apprendrons jamais la façon de nous aimer nous même et par le fait même,aimer les autres…

Je crois vraiment au pouvoir du toucher

Namaste
Claude

Élever l’énergie de votre maison avec les sons sacrés des bols tibétain (45 min)

À écouter sans modération… Pour bien débuter votre journée, pour élever l’énergie vibratoire de votre demeure, à écouter en boucle pendant le télétravail. Pour favoriser de belles discussion lors d’un repas.

Pour revenir au calme et revenir en vous, laissez vous bercer avec les sons sacrés de mes bols Tibétain. Un cadeau pour vous. Vous aimez? partagez sans modération

Gratitude
Claude

Scan corporel

« Si vous considérez votre corps comme un instrument de musique, le scan corporel est un moyen de l’accorder. Si vous le considérez comme un univers, c’est un moyen de le connaître. Si vous le considérez comme une maison, c’est un moyen d’ouvrir toutes ses portes et ses fenêtres à la volée afin de laisser l’air frais de la claire conscience faire place nette. » Jon Kabat-Zinn

Le confinement est difficile pour vous? Malgré tout ce temps disponible, vous restez stressés et anxieux? Je vous offre un exercice pour revenir à votre corps en attendant de revenir me voir en massage.

L’objectif de cet exercice n’est pas de se sentir détendu, il se peut que ça se produise mais, en fait, l’intention du scan corporel est de prendre conscience, du mieux que vous le pouvez, de toutes les sensations que vous ressentez, quand vous vous concentrez votre attention sur chaque partie du corps tour à tour, c’est à dire   de parcourir toutes les parties du corps pour « ressentir » chacune d’entre elles, en respirant à travers elles, de rester pleinement éveillé, (bien qu’au début, vous pourriez vous endormir) de rester aussi présent à vivre les sensations ou l’absence de sensations sans chercher à les modifier, ni de vous juger ni de vous critiquer.

(Si vous vous endormez tout le temps, faites le scan corporel assis sur une chaise, les pieds bien ancrés sur le sol)

Accueillez le balayage corporel comme un moment privilégié d’intimité avec vous-même, d’exploration de votre corps et de vos sensations, de reconnexion avec ce corps si souvent négligé.

Installez vous confortablement, et laissez vous guider avec moi par cette vidéo

Namsate
Claude